MENU

mardi 26 janvier 2021

Les Graciées de Kiran Millwood Hargrave




Titre : Les Graciées
Autrice : Kiran Millwood Hargrave
Genre : Littérature contemporaine
Editions : Robert Laffont
Parution : 20 août 2020
Nombre de pages : 400
Mots clés : Norvège, femmes, amour, religion





Résumé :

1617, Vardø, au nord du cercle polaire, en Norvège. Maren Magnusdatter, vingt ans, regarde depuis le village la violente tempête qui s'abat sur la mer. Quarante pêcheurs, dont son frère et son père, gisent sur les rochers en contrebas, noyés. Ce sont les hommes de Vardø qui ont été ainsi décimés, et les femmes vont désormais devoir assurer seules leur survie.

Trois ans plus tard, Absalom Cornet débarque d'Écosse. Cet homme sinistre y brûlait des sorcières. Il est accompagné de sa jeune épouse norvégienne, Ursa. Enivrée et terrifiée par l'autorité de son mari, elle se lie d'amitié avec Maren et découvre que les femmes peuvent être indépendantes. Absalom, lui, ne voit en Vardø qu'un endroit où Dieu n'a pas sa place, un endroit hanté par un puissant démon.

Mon avis :

Rarement un roman n'a porté aussi bien son nom que celui-ci. Car de grâce, il n'en est point dépourvue. 

Dans Les Graciées, nous suivons d'abord un drame. Une tempête balaye l'Île de Vardø. Et avec elle quarante de ses hommes en mer. 

Pour Maren, l'une de nos deux héroïnes, c'est un père, un frère et un fiancé qu'elle perd. Mais rapidement, la vie continue. 

Très vite, des clans se forment. D'un côté, celui de Kirsten, femme charismatique qui n'a pas sa langue dans sa poche. De l'autre, les pieuses, fidèles aux prêches du pasteur et de plus en plus extrêmes. Porté par Toril, ce groupe est dévoué aux lois qui sévissent dans le Royaume du Danemark-Norvège. La voix de ces femmes sera entendue avec la venue du nouveau délégué, Absalom Cornet

Natif d'Écosse, ce dernier arrive dans la contrée sur ordre du roi Christian IV. Avant de se rendre au nord du pays, il épouse la fille d'un marchand : Ursa, notre deuxième héroïne. L'amour n'est pas au rendez-vous et la haine et le dégout qu'elle ressent envers son mari se renforceront au fur et à mesure. 

Outre le côté historique, très prégnant dans cette œuvre prenant place en 1617-1620, c'est la dimension féministe qui se révèle. Après la mort des hommes, les femmes doivent se serrer les coudes, casser les codes de ce que la société leur avait inculqué pour survivre. L'arrivée des mâles va heurter cette liberté (re)trouvée, cette aspiration qui est difficile à reperdre. Mais c'est sans compter le poids des croyances et de la forte animosité qui habite l'Île. La rancœur est tenace. 

« Depuis le départ, le mal était ici, parmi elles, perché sur deux jambes, répondant la rumeur de sa langue humaine. »

Plusieurs situations dramatiques se jouent dans ce roman et qui, sous la plume sensible de son autrice, n'en prennent que plus d'envergure. 

On ne peut évoquer ce titre sans aborder la forte dimension religieuse. Avec des faits fondés, Kiran Millwood Hargrave a utilisé ce qu'elle savait de la chasse aux sorcières dans cette région pour l'introduire dans son récit. Et on voit à mesure que l'intrigue avance la toile se refermer sur certaines femmes de Vardø...

Les sentiments qui grandissent au fur et à mesure entre les différentes âmes qui peuplent Les Graciées sont beaux à lire. Car cette Île est maudite, mais elle est aussi le théâtre de la passion.

En conclusion, Les Graciées fut une lecture magnifique. A travers ses deux héroïnes, l'autrice nous distille un récit poétique, intense et qui fait froid dans le dos. Un coup de cœur !

J'ai aimé : Ces destins féminins, la relation entre Maren et Ursa

J'ai moins aimé : la toute fin

Note : 4,5/5

lundi 25 janvier 2021

C'est lundi, que lisez-vous ? - 25

Nouveau lundi, nouveau CLQLV ! Le "C'est lundi, que lisez-vous ?" est un article hebdomadaire adapté par Mallou du "It's Monday, what are you reading ?" du blog One person's journey through a world of books. Autrefois géré par Galleane, c'est aujourd'hui I believe in a pixie dust qui a pris la relève.

1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?



Cette semaine, le seul roman lu est celui d'Elif Shafak, qui fut une petite déception comme je le décris dans ma chronique. Niveau BD, j'ai terminé le pavé Moi, ce que j'aime, c'est les Monstres. Ce premier tome est un ovni, il n'y a pas d'autres mots pour décrire cette œuvre atypique qui a ses qualités et ses défauts. J'ai également découvert les deux premiers tomes de La Brigades des Cauchemars, qui fut une lecture plaisante sans être véritablement marquante. Enfin, ces sept jours passés furent rythmés par quelques mangas. D'abord, les tomes 3 à 6 de SOS Love, une série qui ne révolutionne pas le genre mais qui se lit facilement. Puis le deuxième volume d'A tes côtés, qui confirme ma très bonne première impression. Un titre à suivre donc !

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?  



Je n'ai pas eu le temps de lire Moi, Méduse cette semaine, mais j'espère me rattraper dans les jours à venir. Tout comme Le Royaume Assassiné, qui commence à prendre la poussière... En revanche, j'ai pratiquement terminé Les Graciées et ce sera sûrement un coup de coeur...

3. Que vais-je lire ensuite ? 


Je pense qu'ensuite, je lirai Le jardin arc-en-ciel, que j'ai emprunté à la bibliothèque il y a quelques temps. 

Mes articles livresque de la semaine passée ?

vendredi 22 janvier 2021

Les livres que j'attends le plus - Premier trimestre 2021

Afin de mieux suivre et connaître les sorties intéressantes de l'année, j'ai décidé de répertorier les titres qui me font de l'œil.  Comme je suis un peu en retard, certains sont déjà en librairie, mais je vais tout de même les indiquer. Il y a dans cette liste nombre de séries en cours, où je suis en retard mais je vais rattraper tout ça, ça ne saurait tarder. Je suis aussi très friande de recommandation ! 


 5 janvier :

- La Familia grande de Camille Kouchner (Seuil)

 6 janvier :

Les indésirables d'Hughes Kiku (Rue de Sèvres)

- Elle est le vent furieux avec des textes de Cindy Van Wilder, Marie Pavlenko... (Flammarion) 

Les voleurs de fumée, tome 1 de Sally Green (J'ai lu) 

 7 janvier :

Un bref instant de splendeur d'Ocean Vuong (Gallimard)

La fabuleuse histoire de cinq orphelins inadoptables, tome 1 d'Hana Took (PKJ)

- Le Tigre des Neiges, tome 7 d'Akiko Higashimura (Le Lezard Noir) 

- Tokyo Tarareba Girls, tome 3 d'Akiko Higashimura (Le Lezard Noir) 

 Beastars, tome 14 de Paru Itagaki (Ki-oon)

 8 janvier :

Une Pincée de Magie, tome 1 de Michelle Harrison (Seuil) 

 La voie du tablier, tome 5 de Kousuke Oono (Kana)

Banale à tout prix, tome 12 de Nagamu Nanaji (Kana) 

@Ellie, tome 9 de Momo Fuji (Kana)

Tout ce qui reste de nous de Rosemary Valero-O'Connell (Dargaud)

Les dossiers du Voile d'Adrien Tomas (Fleurus) (déjà lu, chronique ici)

 13 janvier :

Batailles de Tolkien de David Day (Hachette)

- Héros de Tolkien de David Day (Hachette)

 14 janvier :

Don't Fake Your Smile, tome 5 de Kotomi Aoki (Akata) 

The Heroic Legend of Arslân, tome 13 d'Hiromu Arakawa et Yoshiki Tanaka (Kurokawa) 

A tes côtés, tome 4 de Megumi Morino (Akata)

15 janvier :

Blanc autour de Wilfrid Lupano et Stéphane Fert (Dargaud)

20 janvier :

Prunelle sorcière rebelle d'Agnès Laroche (Rageot) 

21 janvier :

Moi, Méduse de Sylvie Baussier (Scrineo) 

L'infinuit de Ross Mackenzie (Auzou)

22 janvier :

- Corps solitaires, tome 2 d'Haru Haruno (Kana)

Héroïne malgré moi, tome 1 d'Amakura Fuyu (Kana) 

28 janvier :

My Broken Mariko de Waka Hirako (Ki-oon)

- Les mémoires du jeu vidéo japonais d'Alex Wiltshire et John Szczepaniak (Third)

29 janvier :

Ocean Colored Polaris de Wu Yushi (ChattoChatto)

Still Sick, tome 2 d'Akashi (Taifu) 

3 février :

Une touche de bleu, tome 1 de Nozomi Suzuki (Glénat)

Aurora Squad, tome 2 d'Amie Kaufman et Jay Kristoff (Casterman)

Le Grimoire d'Elfie, tome 1 : L'Île presque d'Audrey Alwett, Christophe Arleston et Mini Ludvin (Drakoo) 

- Le gout de la nectarine de Lee Lai (Sarbacane)

4 février :

- Eclats d'âme, tome 1 de Neil Shusterman (Robert Laffont)

Royal Special School, tome 1 : Frissons et plum-pudding de Yaël Hassan et Nancy Guilbert (Gulf Stream) 

5 février :

Jardin Secret, tome 6 et 7 d'Ammitsu (Kana) 

- Irrésistible, tome 8 d'Azusa Mase (Kana)

Love, be loved, Leave, be left, tome 12 d'Io Sakisaka (Kana) 

- So Charming !, tome 10 de Kazune Kawahara (Kana)

10 février :

-  Stray Cat and Sky Lemon, tome 1 de Mika Satonaka (Soleil)

11 février :

- Switch Me On, tome 3 de Kujira (Akata)

17 février :

- I Fell in Love After School, tome 1 d'Haruka Mitsui (Pika)

- Carole & Tuesday, tome 1 de Morito Yamataka (Nobi Nobi)

18 février :

Nécropolis, tome 1 : La tour de l'aigle de Fabrice Colin (Nathan)

19 février :

- La Belle Endormie, tome 3 de Karina (Dargaud)

Diamants de Vincent Tassy (Mnémos)

- Ex Dei de Damien Snyers (ActuSF) 

24 février :

Dragons et mécanismes d'Adrien Tomas (Rageot)

3 mars :

Men's Life, tome 2 d'Ayu Watanabe (Pika)

4 mars :

Retour à Whistle Stop de Fannie Flagg (Cherche Midi)

11 mars :

- Autour d'elles, tome 4 de Shino Torino (Akata)

19 mars :

Ce qui nous hante de Sacha Bazet (Mnémos)

mercredi 20 janvier 2021

10 minutes et 38 secondes dans ce monde étrange d'Elif Shafak



Titre : 10 minutes et 38 secondes dans ce monde étrange
Autrice : Elif Shafak
Genre : littérature contemporaine
Editions : Flammarion
Parution : 8 janvier 2020
Nombre de pages : 400
Mots clés : Turquie, drame, prostitution, femmes




Résumé :

Et si notre esprit fonctionnait encore quelques instants après notre mort biologique ?  10 minutes et 38 secondes exactement. C’est ce qui arrive à Tequila Leila,  prostituée brutalement assassinée dans une rue d’Istanbul.  Du fond de la benne à ordures dans laquelle on l’a jetée,  elle entreprend alors un voyage vertigineux au gré de ses souvenirs, d’Anatolie jusqu’aux quartiers les plus mal famés de la ville. 

En retraçant le parcours de cette jeune fille de bonne famille dont le destin a basculé,  Elif Shafak nous raconte aussi l’histoire de nombre de femmes dans la Turquie d’aujourd’hui.  À l’affût des silences pour mieux redonner la parole aux « sans-voix »,  la romancière excelle une nouvelle fois dans le portrait de ces « indésirables »,  relégués aux marges de la société.

Mon avis :

Deuxième expérience avec Elif Shafak et... deuxième déception ? Le terme est peut-être un peu fort, mais il exprime néanmoins mon état après la lecture de cet ouvrage.

Dans 10 minutes et 38 secondes dans ce monde étrange, on suit les derniers instants de Leyla, surnommé Tequila Leila. On apprend que c'est une prostituée d'une quarantaine d'années, et l'autrice a décidé de couper sa vie en plusieurs morceaux. Afin de la connaître mieux, mais surtout de rencontrer les gens qui lui sont proches et les malheurs qu'elle a connu.

Elif Shafak aborde toujours des thèmes forts, puissants et importants. Puisant son inspiration dans ses origines turque, elle centre ses romans sur des destins de femme. Leyla est née à Van, une ville riche en patrimoine mais qui a perdu de sa superbe. Fille de la deuxième épouse de son père, son existence commence par un mensonge. Et dans un sens, cela va rythmer sa vie, chaotique. 

L'autrice nous dépeint une société qui abandonne certaines personnes, qui maltraitent et marginalisent ces femmes qui n'ont pas d'autres moyens de survie. Qui ont été abusées -sexuellement- par leur famille, leurs proches, des inconnu·e·s.

Dans son ouvrage, Elif Shafak s'insurge contre cet Etat qui, au lieu d'aider, alimente le malheur des un·e·s au détriment des autres. Elle montre les dérives et les conséquences qui en découlent.

 « Tu n'es pas ta dépression. Tu es beaucoup plus que ce que va être ton humeur aujourd'hui ou demain. »

Sans en dévoiler davantage, le roman se découpe en trois partie. Une première est consacrée à la vie de Leyla, à travers son enfance, son arrivée à Istanbul, ses moments de joie et ses peines. C'est celle qui m'a intéressée, celle que j'attendais, aussi. Les deux autres portent sur l'après. Comment ses ami·e·s vont tout faire pour l'honorer après la mort. J'avoue avoir été peu réceptive à ces deux autres pans, qui représentent tout de même la moitié de l'ouvrage. Si l'amitié et l'amour qui en ressortent sont beaux à lire, je me suis pas mal ennuyée. 

C'est donc dans ce sens là que je parle de 10 minutes et 38 secondes dans ce monde étrange comme étant une déception. Pas parce que ce fut une mauvaise lecture, mais parce que j'en espérais beaucoup et qu'au final, je suis ressortie mitigée de l'expérience. 

En somme, 10 minutes et 38 secondes dans ce monde étrange est important pour son sujet, mais la forme ne m'a pas convaincue. Elif Shafak est une énigme pour moi, car tous ses ouvrages attise ma curiosité mais le résultat n'est pas celui escompté. Je retenterai toutefois de lire cette autrice avec Trois filles d'Eve prochainement.  

J'ai aimé : les thèmes abordés

J'ai moins aimé : la lenteur du récit, les deux parties après la mort de Leila


Note : 3,25/5

lundi 18 janvier 2021

C'est lundi, que lisez-vous ? - 24

Nouveau lundi, nouveau CLQLV ! Le "C'est lundi, que lisez-vous ?" est un article hebdomadaire adapté par Mallou du "It's Monday, what are you reading ?" du blog One person's journey through a world of books. Autrefois géré par Galleane, c'est aujourd'hui I believe in a pixie dust qui a pris la relève.

1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?


Maigre bilan, cette semaine, avec seulement deux romans lus. L'Anomalie fut une lecture surprenante et Dry une déception. 

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?  




Je suis actuellement en pleine lecture de Moi, ce que j'aime, c'est les monstres, un beau petit pavé balaise et difficile à ingurgiter. A côté, j'ai presque terminé 10 minutes et 38 secondes dans ce monde étrange, où je retrouve des thèmes chers à Elif Shafak. Le Royaume Assassiné est encore sur ma table de chevet. J'ai également obtenu par Netgalley Moi, Méduse, que j'ai à peine commencé.

3. Que vais-je lire ensuite ? 



Ma PAL baisse doucement mais sûrement... J'ai néanmoins encore des ouvrages à rendre à ma bibliothèque. Il faut dire que j'avais été très -trop- gourmande en décembre... La semaine sera donc, je l'espère, dédiée aux BD et mangas qui trônent tout en haut de la pile. Dans les transports, je me pencherai ensuite sur Les Graciées

Mes articles livresque de la semaine passée ?



dimanche 17 janvier 2021

L'Anomalie d'Hervé Le Tellier


Titre :  L'Anomalie
Auteur : Hervé Le Tellier
Genre : littérature contemporaine, SF
Editions : Gallimard
Parution : 20 août 2020
Nombre de pages : 336
Mots clés : roman d'ancitipation, sciences, philosophie, 

Mon avis :

Véritable ovni littéraire, L'Anomalie a surpris tout le monde en remportant le prestigieux prix Goncourt. L'occasion pour le grand public de découvrir un auteur méconnu. Et de plonger dans une œuvre complexe. 

Le pitch est intriguant. Quel peut bien être cet événement ? En quoi chamboule t-il non seulement la vie des personnages du roman, mais aussi le monde ? 

Pour cela, il faut rentrer un peu plus dans le vif du sujet. Si vous ne voulez pas vous gâcher la lecture, ne lisez pas les paragraphes suivants. 

« Je ne mets pas fin à mon existence, je donne vie à l'immortalité.»

L'anomalie, c'est un vol Paris-New York. Qui s'est posé en mars. Puis en juin. Même engin, mêmes passager·ère·s. Que s'est-il passé ? Les concerné·e·s sont perdu·e·s, les réactions sont multiples. Les scientifiques se penchent sur la question. Les chefs des cultes s'en mêlent. Et puis la théorie la plus probable choque, mais bientôt, tout le monde donne son avis. 

Ouvrage multi-casquette, l'Anomalie traite des questions de réchauffement climatique, de pollution, d'extinction terrestre. Il aborde également un pan politique, avec les manigances et les décisions gouvernementales. Les pensées religieuses et philosophiques ne sont pas en reste. Mais le plus évident et intéressant est la partie scientifique. L'épisode inédit pour l'humanité ainsi que ses conséquences sont réelles. 

Dans ce roman d'anticipation, l'auteur frappe fort et nous laisse sans voix parfois. Clairement inspiré par ce qui se fait en Science-Fiction, Hervé Le Tellier innove avec son hypothèse tout en l'intégrant dans une réflexion déjà existante. 

La plume de l'auteur est agréable, à l'image des rentrées littéraires de Gallimard. Si le début du récit laisse sceptique, la tournure survient avec le bouleversement. Au fond, c'est l'intrigue qui nous tient en haleine. La description des personnages, elle, est peu attachante, voire clichée. Plus de profondeur avec les protagonistes n'aurait pas été de refus. 

« La vie commence peut-être quand on sait qu'on n'en a pas.»

En somme, l'Anomalie est une œuvre atypique, un prix Goncourt étonnant mais dans le bon sens du terme. Si tout n'est pas parfait, comme les personnages ternes et peu développé·e·s, l'intérêt n'est pas ici. C'est dans l'imagination de l'auteur et le côté réaliste de l'histoire que ce roman puise sa force. 

J'ai aimé : l'intrigue originale, les réflexions diverses qui en découlent, la fin
J'ai moins aimé : les personnages fades et stéréotypé·e·s, l'action qui se déroule en grande partie aux Etats-Unis

Note : 3,75/5

samedi 16 janvier 2021

Challenge de l'imaginaire - édition 2021


J'ai découvert ce challenge via le topic livraddict. Il a été créé en 2013 par Mariejuliet. Amaruël a repris le flambeau en 2016 et est depuis 2018 géré par Ma Lecturothèque. 

Qu'est-ce que ce challenge ? C'est tout simplement l'occasion de partager autour des littératures de l’Imaginaire ! Plusieurs échelons et catégories existent. Pour ma part, j'ai décidé de me centrer uniquement sur les romans et de me donner comme défis d'en lire 30 avant la fin de l'année. 

Parmi mes choix de lectures, on trouvera peut-être :

- Aurora Squad, tome 1 d'Amie Kaufman et Jay Kristoff (SF)

- Le Royaume Assassiné d'Alexandra Christo (Fantastique)

- Dry de Neal et Jarrod Shusterman (SF)

- Wonderpark, tome 5 et 6 de Fabrice Colin (SF)

- Ex Dei de Damien Snyers (Steampunk)

- Wicca de Marie Alhinho (Fantastique)

- Steam Sailors, tome 1 d'Ellie S. Green (Fantasy)

- Interfeel, tome 2 d'Antonin Atger (SF)

- La Couleur du Mensonge, tome 1 d'Erin Beaty (Fantasy)

- Four Dead Queens d'Astrid Scholte (Fantasy)

- Les Lames du Cardinal, tome 1 de Pierre Pevel (Fantasy)

- Seul sur Mars d'Andy Weir (SF)

- Le gang des prodiges, tome 3 de Marissa Meyer (SF)

- Déracinée de Naomi Novik (Fantasy)

- Donne-moi ton coeur, tome 1 de Sara Wolf (Fantasy)

- Les voleurs de fumée, tome 1 de Sally Green (Fantasy)

- Evil, tome 1 : Vicious de Victoria E. Schwab (SF)

- Lames vives, tome 1 d'Ariel Holzl (Fantasy)

- Le Faiseur de Rêves, tome 1 de Laini Taylor (Fantasy)

- La Ville sans Vent, tome 1 d'Eleonore Devillepoix (Fantasy)

- Bpocalypse d'Ariel Holzl (SF)

- Le Prieuré de l'Oranger de Samantha Shannon (Fantasy)

- Warcross, tome 1 de Marie Lu (SF)

- Vox de Christina Dalcher (SF)

- Erectus de Xavier Müller (SF)

- Binti de Nnedi Okorafor (SF)

- La Mer sans Étoiles d'Erin Morgenstern (Fantastique)

- La Neuvième Maison de Leigh Bardugo (Fantastique)

- Le Livre de M de Peng Shepherd (SF)

- Les Puissants, tome 3 de Vic James (Fantasy)

- Les testaments de Margaret Atwood (SF)

- Les Dossiers du Voile d'Adrien Tomas (Fantastique)


vendredi 15 janvier 2021

Géante de Jean-Christophe Deveney et Núria Tamarit


Titre :  Géante - Histoire de celle qui parcourut le monde à la recherche de la liberté
Auteur : Jean-Christophe Deveney
Illustratrice : Núria Tamarit
Genre : BD
Editions : Delcourt
Parution : 30 juin 2020
Nombre de pages : 208
Mots clés : aventure, voyage, conte, féminisme, fantastique

Mon avis :

Géante... Ce n'était pas ses ailes qui l'empêchait de marcher, mais ses parents. 

Adoptée toute petite, Céleste s'avère ne pas être une enfant comme les autres. Sa taille, vertigineuse, fait d'elle une géante. Une source d'inquiétude pour son père et sa mère qui la couve et l'empêche de prendre son envol. 

Mais tout change le jour où elle rencontre un intriguant itinérant dans la forêt... Commence alors pour elle est un voyage inattendu et plein de surprise. 

Géante, c'est une ode à la liberté. Celle qu'on souhaite, qu'on redoute aussi mais auquel on attache tant d'importance. Céleste est une femme, avec ses attentes, son caractère et ses envies. 

En plus de son aventure, on suit les traces de son origine. Dans cet univers inspiré des contes, revisité à sa manière, Céleste voit défiler bon nombre de personnages : les fanatiques religieux, les incompris, les parias, les souverains, les démunis. Céleste va être bercée par ce beau monde et se construire à travers ces rencontres. Elle va connaître l'amour, construire des relations, être déçue, meurtrie. Elle va apprendre. Elle va vivre.

Le texte est accompagné de dessins arrondis, tout en forme et magnifiquement coloré. Ils sont en adéquation avec l'histoire proposée. 

En somme, Géante est une belle découverte. Plusieurs mystères demeurent, et si de prime abord on peut trouver cela dommage, c'est aussi une réalité de la vie. Certaines questions restent inconnues, à nous d'en fait fit et de réaliser ce qu'on désire. 

J'ai aimé : les illustrations, l'histoire complexe qui nous fait voyager et grandir avec Céleste

J'ai moins aimé : la fin

Note : 4/5

jeudi 14 janvier 2021

Les Dossiers du Voile d'Adrien Tomas


Titre :  Les Dossiers du Voile
Auteur : Adrien Tomas
Genre : polar, fantastique, littérature jeunesse
Editions : Fleurus
Parution : 8 janvier 2021
Nombre de pages : 416
Mots clés : Paris, polar, fantastique, famille

Mon avis :

J'avais découvert Adrien Tomas l'année dernière, avec Engrenages et Sortilèges que j'avais beaucoup apprécié. Cette fois-ci, l'auteur nous plonge dans un Paris de l'ombre, où se mélange toute sorte d'êtres aux pouvoirs surnaturels.

Un roman fantastique, donc... mais aussi policier ! Les deux genres sont maniés à la perfection sous la plume de son écrivain. L'intrigue débute assez rapidement, avec l'assassinat d'un sorcier. Puis d'un druide. Entre temps, loups garous et vampires se tapent sur la tronche, les fées et les trolls se déchirent. Bref, tout ce joyeux monde devient chaotique, et c'est à Tia, une de nos deux héroïnes, de réparer les pots cassés.

Petit à petit, on passe d'enquêtes isolées, à manigances de grande ampleur. Si les ficelles se devinent assez rapidement, le plaisir est toujours là, intact.

Côté personnages, Adrien Tomas nous a régalé avec des personnalités atypiques et déluré·e·s. On a Tia, dont on suit le point de vue. 28 ans, flic dans la brigade du Voile. Ainée de la famille Morcese, immunisée contre la magie, elle manie l'art des mots et des poings de la meilleure des manières. L'autre voix du roman est celle de Mona, ado de 15 ans, petite sœur de Tia. Moins expressive que son ainée, mais avec son caractère elle aussi. A côté de ce joyeux monde, on retrouve divers personnages intéressant·e·s. 

Les dossiers du Voile a plusieurs cordes à son arc : l'univers crée par Adrien Tomas est ô combien captivant et prenant. L'idée d'intégrer un monde caché aux êtres humains dans un Paris actuel rend le roman encore plus réussi, à mon sens. Ensuite, un des autres atouts de cette œuvre est ses personnages, plus barré·e·s les un·e·s que les autres. C'est méchamment drôle et on en redemande ! Enfin, l'histoire en elle-même suscite un vive-intérêt et pousse à la réflexion. Que ce soit sur le plan de la différence ou encore de l'acceptation de l'autre, l'auteur parvient à faire véhiculer des messages qui lui sont chers et qui valent d'être rappelés.

Une réussite totale pour ce nouveau livre signé Adrien Tomas, que je recommande chaudement.

J'ai aimé : l'univers déjanté et happant d'Adrien Tomas, les personnages, le mélange polar et fantastique 

J'ai moins aimé :  le déroulement qui se devine trop facilement

Note : 4,5/5

lundi 11 janvier 2021

C'est lundi, que lisez-vous ? - 23

Nouveau lundi, nouveau CLQLV ! Le "C'est lundi, que lisez-vous ?" est un article hebdomadaire adapté par Mallou du "It's Monday, what are you reading ?" du blog One person's journey through a world of books. Autrefois géré par Galleane, c'est aujourd'hui I believe in a pixie dust qui a pris la relève.

1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?



J'ai terminé Les étoiles brillent plus fort en hiver, une romance sympathique de Noël qui aborde aussi d'autres thématiques. Autre roman lu cette semaine : Les dossiers du Voile que j'ai adoré, ma chronique viendra dans la semaine. Peu de lectures graphiques en revanche... La BD Géante porte bien son nom car c'est un joli petit pavé, avec une histoire captivante où se mêle la différence, la condition féminine, la soif de liberté ou encore le fanatisme religieux. En manga, j'ai lu la duologie Celle que je suis, où j'ai largement préféré le premier tome. Peut-être parce que la conclusion est douce-amer... J'aimerais beaucoup avoir l'avis de concerné·e·s sur cette série.

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?  



Je souhaitais découvrir l'Anomalie avant sa consécration avec le prix Goncourt. Pour l'instant, je suis assez sceptique. En parallèle, je suis toujours sur le Royaume Assassiné. Encore une fois, j'aime beaucoup mais je lis trop peu chez moi ce qui explique mon avancé lente. En espérant que ce ne sera pas un Dracula bis... 

3. Que vais-je lire ensuite ? 



Je remets les livres non lus la semaine précédente. En roman, je ne sais pas encore sur quelle œuvre mon choix se portera. Surprise !

Mes articles livresque de la semaine passée ?