MENU

dimanche 17 janvier 2021

L'Anomalie d'Hervé Le Tellier


Titre :  L'Anomalie
Auteur : Hervé Le Tellier
Genre : littérature contemporaine, SF
Editions : Gallimard
Parution : 20 août 2020
Nombre de pages : 336
Mots clés : roman d'ancitipation, sciences, philosophie, 

Mon avis :

Véritable ovni littéraire, L'Anomalie a surpris tout le monde en remportant le prestigieux prix Goncourt. L'occasion pour le grand public de découvrir un auteur méconnu. Et de plonger dans une œuvre complexe. 

Le pitch est intriguant. Quel peut bien être cet événement ? En quoi chamboule t-il non seulement la vie des personnages du roman, mais aussi le monde ? 

Pour cela, il faut rentrer un peu plus dans le vif du sujet. Si vous ne voulez pas vous gâcher la lecture, ne lisez pas les paragraphes suivants. 

« Je ne mets pas fin à mon existence, je donne vie à l'immortalité.»

L'anomalie, c'est un vol Paris-New York. Qui s'est posé en mars. Puis en juin. Même engin, mêmes passager·ère·s. Que s'est-il passé ? Les concerné·e·s sont perdu·e·s, les réactions sont multiples. Les scientifiques se penchent sur la question. Les chefs des cultes s'en mêlent. Et puis la théorie la plus probable choque, mais bientôt, tout le monde donne son avis. 

Ouvrage multi-casquette, l'Anomalie traite des questions de réchauffement climatique, de pollution, d'extinction terrestre. Il aborde également un pan politique, avec les manigances et les décisions gouvernementales. Les pensées religieuses et philosophiques ne sont pas en reste. Mais le plus évident et intéressant est la partie scientifique. L'épisode inédit pour l'humanité ainsi que ses conséquences sont réelles. 

Dans ce roman d'anticipation, l'auteur frappe fort et nous laisse sans voix parfois. Clairement inspiré par ce qui se fait en Science-Fiction, Hervé Le Tellier innove avec son hypothèse tout en l'intégrant dans une réflexion déjà existante. 

La plume de l'auteur est agréable, à l'image des rentrées littéraires de Gallimard. Si le début du récit laisse sceptique, la tournure survient avec le bouleversement. Au fond, c'est l'intrigue qui nous tient en haleine. La description des personnages, elle, est peu attachante, voire clichée. Plus de profondeur avec les protagonistes n'aurait pas été de refus. 

« La vie commence peut-être quand on sait qu'on n'en a pas.»

En somme, l'Anomalie est une œuvre atypique, un prix Goncourt étonnant mais dans le bon sens du terme. Si tout n'est pas parfait, comme les personnages ternes et peu développé·e·s, l'intérêt n'est pas ici. C'est dans l'imagination de l'auteur et le côté réaliste de l'histoire que ce roman puise sa force. 

J'ai aimé : l'intrigue originale, les réflexions diverses qui en découlent, la fin
J'ai moins aimé : les personnages fades et stéréotypé·e·s, l'action qui se déroule en grande partie aux Etats-Unis

Note : 3,75/5

Aucun commentaire:

Publier un commentaire