vendredi 5 juin 2020

Top 10 chansons : Genesis

Bonjour/bonsoir tout le monde ! Je vous retrouve aujourd'hui avec un nouveau type d'article.
Comme vous le savez déjà, je suis une passionnée de musique. Je suis même impliquée en tant que redactrice et photographe pour Lagrosseradio. Du coup, j'ai décidé, tous les 5 du mois, de faire un petit focus sur un groupe ou un·e artiste en particulier.
Pour lancer les hostilités, j'ai décidé de me centrer sur une formation mondialement connue : Genesis ! Considéré comme l'un des pionniers du rock progressif, le groupe britannique a eu une carrière remarquable, avec une discographie variée et de qualité.
Ce n'était pas facile de choisir, mais voici donc mon top 10 des chansons de Genesis.


10. Abacab (Abacab, 1981)



9. All in a Mouse's Night (Wind and Wuthering, 1976)



8. Ripples (A Trick of the Tail, 1976)



7. Jesus He Knows Me (We Can't Dance, 1991)



6. Down And Out (...And Then There Were Three..., 1978)



5. No Son Of Mine (We Can't Dance, 1991)



4. Land Of Confusion (Invisible Touch, 1986)



3. Tonight, Tonight, Tonight (Invisible Touch, 1986)



2. Home By The Sea (Genesis, 1983)



1. Mama (de l'album Genesis, 1983)



Et vous, vous aimez Genesis ? Quel est votre top personnel ? Je suis curieuse !

Rendez-vous dans un mois pour un prochain article. Pour savoir l'artiste ou le groupe mis à l'honneur, je choisirai un nom dans vos commentaires/réactions. Alors à vos claviers !

mercredi 3 juin 2020

La vie en chantier de Pete Fromm


Titre : La vie en chantier
Auteur : Pete Fromm
Genre : Contemporaine
Editions : Gallmeister
Parution : 6 septembre 2019
Nombre de pages : 384
Mots clés : drame, deuil, paternité

Mon avis :

Taz et Marnie sont mari et femme. Le couple vit heureux, dans leur maison à rénover. Et puis, Marnie annonce la bonne nouvelle. Elle attend un enfant. Pour Taz, c'est d'abord la surprise, puis l'impatience. Les neuf mois défilent. Et puis le drame. Une vie naît, une autre s'éteint.

Commence alors une nouvelle vie pour Taz. Le deuil, le désespoir et le rejet. De la vie, des autres. Mais jamais de sa fille, Midge, ultime cadeau laissé par sa femme décédée.

Aidé par son ami Rudy, la baby-sitter de sa fille Elmo ou encore de sa belle-mère Lauren, Taz se relève malgré la difficulté.

Peut-il y avoir un après, lorsque l'amour de sa vie nous quitte subitement ? De manière juste et belle, Pete Fromm nous livre le récit d'un homme dépassé mais plein d'humanité.

Ce roman est aussi emprunt d'espoir. A travers la figure de Midge, d'abord, qui est l’élément clé, celui pour lequel Taz respire et lutte. A travers la compréhension de Lauren, du chagrin partagé et des souvenirs qui les lieront à jamais. Et enfin à travers les paroles de Marnie, que Taz entend au fil du récit, au-delà de sa mort. Des brides, un songe, mais d'une importance capitale car elle lui somme de ne pas renoncer à vivre. 

J'ai aimé les messages délivrés par La vie en chantier. Que malgré l'adversité, la vie continue. Que malgré la perte, l'autre demeure en nous pour toujours. Et c'est ce qui ressort de cette histoire. Marnie ne sera pas oubliée ou supplantée par une autre. Elle demeurera la mère de Midge, une héroïne qui se conservera dans les mémoires. Taz l'aimera toujours, mais une nouvelle existence l'attend et elle ne fait que débuter. 

Je découvrirai avec plaisir d'autres ouvrages de l'auteur, dont les thèmes de la maladie, de l'amour sincère et du drame semblent présents chez lui. Je pense notamment à Mon désir le plus ardent, qui sera le prochain roman que je lirai de Pete Fromm.

Note : 3,5/5

dimanche 31 mai 2020

Bilan livresque - mai 2020

Mai touche à sa fin, et cela n'est pas pour me déplaire. Dernier mois de confinement, et reprise imminente du travail avec une réouverture de ma bibliothèque le 3 juin. En attendant, on propose un service de drive qui plait beaucoup à nos adhérent·e·s. Le fait de devoir travailler de nouveau est une réelle source d'angoisse et de stress, mais la vie semble reprendre son cours petit à petit. Le confinement laissera des séquelles, et chamboulera certaines choses dans ma vie je pense ! A méditer.
En attendant, ces 31 jours ne furent pas très livresques, même si j'ai dévoré de gros pavés. J'ai abandonné trois livres aussi. Quand ça ne veut pas, ça ne sert à rien de se forcer !

En roman, je conseille Circé et le troisième tome de la Faucheuse, une saga magistrale;
en documentaire, Messages de mères inconnues est poignant;
en manga, jetez vous sur The Heroic Legend of Arslân. Space Brothers et Elma une vie d'ours étaient bien sympathique également.

ROMANS / DOCUMENTAIRE



MANGAS / BD



ABANDONNÉS


vendredi 29 mai 2020

Playlist de mai 2020

Qui dit nouveau mois dit nouvelle playlist ! Encore plus diversifiée, voici celle de mai avec de belles découvertes ! Bonne écoute.

Me and That Man - Męstwo
 Jackson Wang - 爱 (I Love You 3000 Chinese Version)
Boston Manor - Liquid
Kawir - Medea
Urza - A History Of Ghosts
GOT7 - Stop Stop It
Rina Sawayama - Tokyo Love Hotel
Brusque - What's Hidden Devours (EP en entier)
Aimer - Haruhayuku
TroutFresh - 98
Snapcase - Cognition
Iron Maiden - The Clairvoyant
Venom Inc. - Ave Satanas
Chaos Moon - The Pillar, the Fall, and the Key II
Paradise Lost - Darker Thoughts


jeudi 21 mai 2020

The Heroic Legend of Arslân, tome 1 d'Hiromu Arakawa et Yoshiki Tanaka


Titre : The Heroic Legend of Arslân, tome 1
Auteur.ices : Hiromu Arakawa et Yoshiki Tanaka
Genre : Heroic fantasy, historique
Editions : Kurokawa
Parution : 15 mai 2015
Nombre de pages : 192
Mots clés : batailles, prince, trahison, pouvoir

Mon avis : 

C'est par curiosité que je me suis penchée sur le manga The Heroic Legend of Arslân. Bien entendu, voir la patte d'Hiromu Arakawa après Full Metal Alchemist a fortement pesé sur la balance. Dans la lignée de mes récentes découvertes, notamment en terme de mangas historiques avec Kingdom et le Tigre des Neiges, The Heroic Legend of Arslân avait toutes les armes pour me plaire. Et sans suspens, je vous avoue que ce fut le cas.

Le manga démarre sur les chapeaux de roues, en plein combat, pour ensuite se centrer sur le jeune prince Arslân. Méprisé par ses parents, il mène une vie plutôt tranquille. On le voit en difficulté durant ses entraînements aux armes, et on comprend que pour son père comme pour sa mère, ceci est honteux.

La Parse dont est originaire le prince héritier Arslân est un royaume semble t-il florissant, notamment avec sa main d'oeuvre servile. Et une rencontre avec plusieurs esclaves vont petit à petit faire réfléchir le prince.

Sans trop rentrer dans l'intrigue, le premier tome de The Heroic Legend of Arslân va forcément mal tourner; pas de légende il y aurait, sinon. Et j'ai adoré cette première incursion dans cet univers à la fois fidèle et différent des royaumes d’antan connus. 

On pense aux croisades, avec la vénération de Yaldabôth. Sous couvert de leur Dieu, les Lusitaniens, peuple ennemi de la Parse, entame une guerre sainte pour faire disparaître les hérétiques et régner sur le monde. 

On pense à la Perse, avec cette frontière entre Orient et Occident, l'esclavagisme comme gain de prospérité et de richesse pour les bien-nés. 

Toute cette violence, ces batailles, ces stratégies militaires, sont des aspects qui ont toujours existé dans l'histoire de l'humanité.

En somme, je continuerai avec plaisir de suivre les aventures d'Arslân.

 Mon avis : 4,25/5

mardi 19 mai 2020

Photos : Paris et ses habitant·e·s

Parce que la photographie me manque, voici un aperçu de mes photos en espérant que ça vous plaise ! Et n'hésitez pas à aller voir mon instagram dédié à la photo.


Aujourd'hui, je mets en lumière Paris, mais surtout ses habitant·e·s.









Grisha, tome 2 de Leigh Bardugo


Titre : Grisha, tome 2 : le Dragon de Glace
Autrice : Leigh Bardugo
Genre : Fantasy, Young Adult
Editions : Milan
Parution : 20 juin 2018
Nombre de pages : 448
Mots clés : Grisha, pouvoirs, amour, confrontation

Mon avis :

Deux ans. C'est le temps qu'il m'aura fallu avant de plonger dans ce second volume des aventures d'Alina. Grave erreur de ma part, puisque j'avais oublié les 3/4 du livre -et encore, je suis gentille. 

En 2018, j'avais été plutôt déçue par le premier tome de Grisha, dont j'avais rédigé une chronique couplée à Six Of Crows. J'avais donc peu d'attente avec la suite, d'où cet gros écart. Et pourtant, j'ai largement préféré le Dragon de Glace aux Orphelins du royaume !

Si vous n'avez pas lu cette saga, n'allez pas plus loin et attendez plutôt de la découvrir par vous-même. 

On retrouve d'emblée Alina et Mal, après leur fuite face au Darkling. Ravka est désormais sous la menace de ce sombre personnage, armé d'un nouveau pouvoir issu du Fold.

Rapidement, la cavale d'Alina et de Mal se termine et on plonge presque automatiquement dans la capture du dragon de glace. Étonnant quand on sait que l'édition française a opté pour ce nom en guise de second tome. En réalité, il correspond à peine à 1/4 du récit, car la majorité du roman se tourne vers Alina, la stratégie militaire, les jeux de pouvoirs et la future bataille contre le Darkling.

Mais la capture du dragon de glace à une double conséquence. On trouve de nouveaux personnages qui vont ajouter de la profondeur à l'histoire. On pense à Nikolai ou encore aux jumeaux, qui prennent une place importante aux côtés d'Alina. Cette dernière est maintenant deux fois plus puissante, grâce à cet amplificateur qui va pour ainsi dire la changer, la transformer, laisser des traces.

L'héroïne est encore davantage importante. Dans ce tome de transition, elle est en emplie de doutes, doit jongler entre son pouvoir, son devoir et ses sentiments. Ses différentes relations s'en trouvent ébranlées, notamment celle avec Mal. Si je ne ressens pas spécialement d'empathie pour l'un et l'autre, je trouve que c'est un couple assez solide et plausible dans ce second volume. 

La fin du roman laisse présager le pire, et la bataille finale à venir contre le Darkling. Il est par ailleurs beaucoup moins présent dans le Dragon de Glace, ce qui est loin de me déplaire car il avait été le gros point noir de ma lecture de Grisha. Il représente tout ce que j’exècre dans un personnage. Ici, on le retrouve essentiellement au début et à la fin de l'intrigue et par-ci par-là.

J'ai appris de mes erreurs du passé, et ne vais donc pas attendre de nouveau deux ans pour découvrir la suite et fin de Grisha. En espérant que la conclusion sera à la hauteur !

Note : 4/5

lundi 18 mai 2020

Tag : A la découverte des talents des Gardiens des cités perdues

Voici un article un peu spécial, dont l'idée vient de Twogirlsandbooks.
Malgré ma méconnaissance des Gardiens des cités perdues, j'ai voulu me prêter au jeu et associer à chaque tag un personnage, un objet, une créature ou une oeuvre.


Discerneur : Un personnage qui a du potentiel mais qui ne l'utilise pas à bon escient 


Adrian Everhart du Gang des Prodiges

Je n'étais pas très inspirée par cette première catégorie, mais à force de chercher, je me suis souvenue d'Adrian. Il est un personnage clé du Gang des Prodiges de Marissa Meyer, et si j'accroche avec Nova, j'ai dû mal avec lui. Pourtant, il avait le potentiel pour être intéressant. Un pouvoir qui change du commun -il peut donner vie à ses dessins- mais sa façon de penser ainsi que ses actions me le rendent antipathique. Dommage !


Eclipseur : Un personnage secondaire qui aura éclipsé le personnage principal


Sam Gamegie du Seigneur des Anneaux

Alors ok. Des personnages dans le Seigneur des Anneaux, il y en a plusieurs. Mais un Sam, il n'y en a qu'un, et c'est le vrai héros de cette histoire. Je le sais, vous le savez, tout le monde le sait. Sans lui, Frodon aurait été perdu plus d'une fois. Et surtout, il possède toutes ces qualités qu'on attend généralement d'un héros : brave, prudent et bienveillant. Si le fait d'avoir porté Frodon en tant que personnage principal du Seigneur des Anneaux était une bonne chose, il n'en demeure que Sam reste à mes yeux la figure clé de l'oeuvre. 


Enjoleur : Un personnage qui aura su vous séduire grâce à sa personnalité et/ou son but


Archibald de La Passe-miroir

Outre tout l'amour que je porte à cette saga, je pense que c'est le personnage d'Archibald qui m'a le plus attirée. Si d'emblée, il se révèle mystérieux et plein de malices, on apprend à le connaître davantage. C'est d'ailleurs dans mon tome préféré -le deuxième- qu'on entre plus en profondeur dans les pensées et objectifs de cet homme intriguant. Altruiste, juste et prêt à se sacrifier pour les autres, il est sans doute l'un des mes chouchous, toutes lectures confondues !


Empathe : Un personnage qui vous aura vraiment touché


Charlie du Monde de Charlie

Beaucoup de personnages aurait pu figurer à la place de Charlie, je vous l'accorde. Mais je pense qu'entre sa présence ici et ma chronique sur ce roman, vous avez compris à quel point Charlie m'a touchée. Son combat contre la dépression, sa façon d'être -atypique, vraie et sincère-, son amour pour ses proches. C'est un personnage qui m'a bouleversée, et dans lequel je me suis plus d'une fois retrouvée.


Flasheur : Un livre qui a apporté de la lumière dans votre quotidien


Heartstopper, tome 1 d'Alice Oseman

J'en ai parlé brièvement lors d'un bilan livresque, mais Heartstopper est une de ses lectures cocooning qu'on aime et qu'on redemande. Les traits sont doux, l'histoire mignonne à souhait, le tout emprunt de délicatesse. Entre Nick le sportif et Charlie le plus réservé mais non moins extraverti se crée un lien, qui se construit, s'agite, se rejoint. Un livre qui apporte du bonheur.


Hypnotiseur : Une créature fantastique que vous aimeriez hypnotiser afin de pouvoir l'approcher


Le Phénix

Pas vraiment de créature fantastique qui me fascine, alors je vais dire par dépit le Phénix. 


Invocateur : Un personnage que vous aimeriez invoquer afin de l'avoir à vos côtés dans la vie


Nina Zenik de Six Of Crows

Ce n'est un secret pour personne; je voue presque un culte à Six Of Crows. C'est sûrement ma duologie préférée, et Nina est le personnage qui m'a le plus marquée à l'intérieur. J'aime cette femme, sa personnalité, sa manière d'être et de penser. Fascinée par ses pouvoirs, sa faculté à les utiliser, son attachement pour ses compères et sa justice.


Instillateur : Un personnage au parcours de vie douloureux


Martin Eden de Martin Eden

Beaucoup de noms aurait pu figurer dans cette réponse, mais dans mes lectures les plus récentes, j'ai pensé au personnage de Martin Eden. Du début jusqu'à la fin, le jeune homme aura souffert. De ne pas être d'une bonne condition, de ne pas être assez intelligent, d'être pauvre, d'être insatisfait. Ce roman complexe de Jack London (dont vous pouvez retrouver ma chronique sur mon blog) met la lumière sur un bon nombre d'injustice humaine : la précarité, le rejet, les principes de classes supérieurs et inférieurs et j'en passe.


Polyglotte : Un livre que vous aimeriez voir traduit en VF ou un livre français que vous avez envie de faire découvrir au monde


La Horde du Contrevent d'Alain Damasio

Le seul livre que j'ai lu en anglais a été traduit (How To Stop Time). Du coup, j'en profite pour forcer une nouvelle fois avec mon roman préféré de tous les temps, je veux parler de La Horde du Contrevent. Entre Science-Fiction et Fantasy, plongez dans un monde unique et complexe. Si le jargon scientifique ne vous rebute pas, si vous aimez les scénarios compliqués, les romans à plusieurs voix et être dans l'action dès les premiers instants, alors je vous invite à lire La Horde du Contrevent. Une expérience qui vous marquera durablement.


Pyrokinésiste : Le personnage le plus terrible que vous ayez croisé dans vos lectures


Heathcliff des Hauts de Hurlevent

Disons-le tout de suite : des personnages détestables, il y en a la pelle. J'aurais pu citer Jules Seminole, Dorian Gray... Mais j'ai décidé de parler de Heathcliff parce que je pense que c'est bien la première fois que j'ai autant détesté pratiquement TOUS les personnages d'un même roman. Je n'en aime que plus Les Hauts de Hurlevent ! Durant ma lecture, j'ai été choquée de voir un homme aussi répugnant par son caractère, égoïste et vicieux. Encore plus que Catherine, qui mérite une bonne place dans les annales elle-aussi, Heathcliff est à mes yeux bien plus horrible (sans doute parce qu'il va vivre très longtemps le bougre).


Technopathe : Les gadgets c'est votre truc. Un objet issu de vos lectures que vous aimeriez vraiment posséder


 Monsieur Nyx des Sœurs Carmines

Tout comme Dolorine, j'aimerais avoir Monsieur Nyx à mes côtés. Ce n'est pas vraiment un objet, par contre, il ne va pas être content d'être considéré comme tel. Au passage, lisez les Sœurs Carmines c'est l'univers vous botte, ça vaut le détour !


Télépathe : Des fois, pas besoin de don pour deviner la naissance d'un amour. Un couple que vous aviez vu se former avant les personnages eux-mêmes

Kiyoko et Sei de Pink Diary

Pour cette catégorie-ci, j'ai un peu séché... Dans la majorité des livres que je lis, la romance est assez facile à deviner. J'ai décidé de parler de Sei et Kiyoko de Pink Diary car, pour une des rares fois, l'héroïne ne termine pas avec son ami d'enfance malgré les sentiments qu'elle a pu éprouver pour lui. Dans cette même idée, j'aurais pu citer Momo et Kairi de Peach Girl (un de mes mangas préférés). 


Ténébreux : Un livre à l'univers très sombre et obscur



Le Mythe de Cthulhu de H.P. Lovecraft

Quoi de plus glauque que le Mythe de Cthulhu ? L'oeuvre de Lovecraft en elle-même est obscure et peuplée de créatures plus effrayantes les unes que les autres. Sans être une fan de cet auteur, j'ai tout de même aimé mes lectures, notamment celui pour lequel il est aujourd'hui le plus connu, le Mythe de Cthulhu. 


Hydrokinésiste : Un personnage que vous aimeriez prendre avec vous pour vous amuser à pendant vos vacances à la mer


Faith des comics Faith et Harbinger

Faith, c'est un peu l'amie que j'aimerais avoir. Drôle, qui n'a pas sa langue dans sa poche et vraie avec les autres. Elle possède des pouvoirs puissants et se démène pour faire le bien. Avec elle, je suis sûr de passer un bon moment. En tant que grosses, on se comprendrait et on passerait des heures mémorables. Qui de mieux que Faith pour supporter des vacances à la mer ? (parce que je déteste ça/je ne peux pas mettre les pieds dans une plage)


Givreur : Un personnage champion des sports d'hiver


Riley de Vice Versa

Sur ce coup-là, j'avoue, je n'étais pas très inspirée. Mais Riley de Vice Versa est une championne de hockey sur glace. L'héroïne dont on suit les émotions dans ce film d'animation qui est sans doute l'un des mes préférés. 


Si vous voulez le faire, voici la liste des différents talents des Gardiens des cités perdues, pour vous aider à répondre. Et n'hésitez pas à visiter Twogirlsandbooks et à donner vos réponses en commentaires ou sur votre propre blog !

Liste des talents des Gardiens des cités perdues

Discerneur : Les discerneurs peuvent évaluer le potentiel d'une personne.
Eclipseur : L'éclipseur arrive à laisser passer la lumière à travers sont corps afin de devenir invisible.
Enjôleur : L'enjôleur est capable d’envoûter des personnes grâce à sa voix afin qu'ils se laissent faire consciemment.
Empathe : L'empathe peut comprendre et ressentir les sentiments et les émotions d'autrui.
Flasheur : Le flasheur peut contrôler la lumière.
Givreur : Le givreur peut créer et manipuler de la neige ou de la glace. (idée perso : Vice Versa)
Hydrokinésiste : L'hydrokinésiste peut manipuler l'eau.
Hypnotiseur : L'hypnotiseur peut contrôler les faits et gestes d'une personne contre son grès.
Invocateur : L'invocateur peut appeler des objets jusqu'à lui.
Instillateur : L'instillateur peut faire ressentir de la douleur à quelqu'un grâce à ses pensées négatives.
Polyglotte : Le polyglotte peut parler toutes les langues instinctivement.
Pyrokinésiste : Le pyrokinésiste peut créer et contrôler le feu.
Technopathe : Le technopathe a une affinité avec les objets qu'il peut réparer et créer.
Télépathe : Le télépathe peut lire dans les pensées des autres et communiquer à distance.
Ténébreux : Le ténébreux peut contrôler les ombres.